Interview   -   Didier Awadi : « Chaque année, je fais 100 concerts »
05
Oct 2018
Posté par Ariel Mittag   -   dans Interview   -   Aucun commentaires

Didier Awadi, « l’artiste sénégalais, avec un passeport africain », a posé ses bagages à Cotonou, pour le lancement de son sixième album, en collaboration avec Blue Diamond. À cet effet, sa conférence de presse s’est tenue au Cordon Bleu (Haie Vive). Rapproché par l’équipe de la rédaction, il nous a expliqué, entre autres, comment il est entré en contact avec Blue Diamond.

Voluncorp : Au cours des cinq dernières années, tu n’as eu aucune actualité musicale. Qu’as-tu fait pendant tout ce temps ?

Didier Awadi : J’ai fait beaucoup de choses. Entre autres, j’ai travaillé pour Universal en tant que consultant, j’ai produit des gens et j’ai réalisé des films. Mais j’ai beaucoup tourné aussi. En fait, chaque année, je fais mes 100 concerts, avec ou sans album. Et ça n’a pas manqué durant cette moitié de décennie.

Voluncorp : Pourquoi "Made inAfrica" comme titre pour ce projet ?

Didier Awadi : J’ai envie de montrer que c’est possible : on peut fait des choses ici, innover, transformer et inonder le monde avec. « Made in Africa » pour dire qu’on peut le faire, si on le décide.

Voluncorp : Quelles sont les particularités del’album et en quoi est-il différent des cinq autres ?

Didier Awadi : Il y a d’abord le blues. On a conçu deux titres blues qui sont énormes. Ensuite, il y a les thématiques, et enfin le flow. Le mieux à faire est d’écouter l’album, je m’y suis bien baladé et rafraîchi. Ceux qui l’ont écouté m’ont dit : « c’est maintenant que tu viens de démarrer la musique ».

Voluncorp : Pourquoi 23 morceaux ?

Didier Awadi : En fait, il y en avait beaucoup plus. Au Studio Sankara, des titres, on en fait presque tous les jours. C’est après cela qu’on a fait une sélection et on s’est retrouvé à 23.

Voluncorp : Comment la collaboration avec le label Blue Diamond s’est-elle faite ?

Didier Awadi : Alviral Aho, que je connais depuis longtemps, a compris que j’avais envie d’être présent sur le Bénin. On s’est donc mis ensemble. Je peux représenter Blue Diamond au Sénégal et Blue Diamond peut représenter le Studio Sankara ici.

Voluncorp : Avec autant d’occupations, comment gères-tu ta famille ?

Didier Awadi : Ma femme m’a trouvé dans ce métier, mes 4 enfants aussi. Ils comprennent donc les exigences de la profession. Bien sûr, ce n’est pas facile pour eux, mais on est tellement complices que, quand on se retrouve, on s’éclate au maximum.

Voluncorp : Ton plat préféré ?

Didier Awadi : Y’en a beaucoup. Ici, le matin, j’aime bien le aborbor (haricot) plus le gari avec un peu de friture sur le côté. Et le soir, j’aime le ègba avec un peu d’aileron. Sinon, je ne suis pas difficile : je peux tout manger.

Voluncorp : Comment l’album sera-t-il distribué et quelle sera la suite ?

Didier Awadi : Il est déjà disponible sur toutes les plateformes internationales. Au Bénin, s’il y en a aussi qui sont prêts à accompagner, il n’y a pas de souci, on gère. C’est pour ça qu’on est là. Pour la suite, on va commencer d’abord par faire beaucoup de concerts et bien tourner au Bénin. Ensuite, on verra.



Lu 266 fois
  



Aucun commentaires

Poster un commentaire

Nom *
Email *
Commentaire *

DANS LA MEME CATEGORIE


Voluncorp © 2011-2018. Tous Droits Réservé
Powered by The Ring Concept
0:00
0:00