Interview   -   Sir Demos : « Blaazfem reviendra un jour ! »
08
Nov 2018
Posté par Ariel Mittag   -   dans Interview   -   Aucun commentaires

Il est l'artiste le plus musclé du label WeMagic Entertainment. Béninois, mais installé à l'étranger depuis des années, il continue cependant de faire de fréquentes incursions dans la sphère musicale du bled. Et à chacune de ces apparitions, il réussit à convaincre qu'il est toujours aussi chaud qu'à l’époque de Blaazfem. Il annonce d'ailleurs sa prochaine mixtape et en profite pour préparer à l'éventuel retour du duo avec Kemtaan.

Volun Corp : On te reproche de n'être présent que lorsque tu as des sorties. Que dirais-tu pour ta défense ?

Sir Demos : C'est totalement vrai, du coup je n'ai pas vraiment d'arguments à avancer lol. Je remercie Dieu et la nature parce que les affaires se portent bien, mais du coup ça me prend énormément de temps. Je n'ai jamais été un grand fan d'internet, et comme c'est le principal support pour rester en contact avec mon public et le milieu artistique, ça a tendance à me porter préjudice je l'admets. Pour le reste, toute personne ou blog qui veut des informations sait où me trouver... ou bien ? (rires).

Volun Corp : D'accord ! On comprend mieux. À présent, parle-nous de 20XX. De quoi s'agit-il ?

Sir Demos : 20XX, c'est une mixtape que j’ai annoncé il y a un peu plus d'un an. Elle est composée de plusieurs titres et de skits un peu particuliers. On envisage de la sortir en deux versions.

Volun Corp : Deux versions ? Lesquelles ?

Sir Demos : La première, c'est celle que tout le monde pourra avoir, aussi bien sur mon site, que sur les sites partenaires. Elle comporte 23 titres. La seconde version,la version stream, comporte, quant à elle, 11 titres. On la destine surtout à ceux qui ne me connaissent pas encore. Ils pourront éventuellement me découvrir, et acheter ma musique, si ça les intéresse.

Volun Corp : Tu dis que la première version compte 23 titres. Si c’est le cas, ne fallait-il pas mieux en faire un album ? Et puis, quel est le mystère autour du nom même du projet ?

Sir Demos : (rires) Il n’y a pas encore de mystère ! D'abord, oui, on aurait pu en faire un album. Mais non, on ne l’a pas fait, parce qu’un album est effectivement prévu. Seulement que sa sortie ne se fera pas tout de suite. Maintenant, pour ce qui est du nom, je veux donner au projet une dimension intemporelle. J’ai l’intention de l’exploiter sur le long terme.

Volun Corp : C’est pour t’y aider que tu collabores avec Kemtaan sur le projet ? D'ailleurs, pourquoi est-celui seul l’artiste invité ? Les autres ne valent pas le coup ?

Sir Demos : Si si, les autres aussi valent le coup. Le problème, c’est que je n’aime pas faire des featurings juste pour en faire. Ceux qui me connaissent bien savent que je suis à cheval sur cette règle. Cette mixtape est beaucoup plus personnelle que l’ancienne (2013). Il y a des collaborations dessus, mais des collaborations auxquelles les gens ne s’attendent pas. Et j’aime cet effet de surprise. C’est lui qui donne son charme à 20XX. Pour ce qui en est de mon frère Kemtaan, j’ai fait le remix de son single "Thug". C’était l’occasion de sortir ça !

Volun Corp : Tu as écrit que tes prochains projets ne seront plus disponibles gratuitement. Ça suppose que tu en as encore plein dans les ordinateurs. Combien exactement ?

Sir Demos : (rires) J’ai deux projets importants en attente. Pour le moment, c’est tout ce que je suis habilité à révéler.

Volun Corp : Penses-tu que Blaazfem reviendra un jour ?

Sir Demos : Ça fait peut-être partie des choses sur lesquelles je ne suis pas habilité à me prononcer, qui sait? (rires) La réponse est oui, Blaazfem reviendra un jour.

Volun Corp : Intéressant ! En ce qui concerne tes projets qui ne seront plus gratuits, pourquoi as-tu pris cette décision ? Et pourquoi maintenant ?

Sir Demos : Pour dire vrai, c’est une décision que j’ai prise il y a longtemps. Mais lorsque j’annonçais la mixtape, j’avais promis à de nombreuses personnes qu’elle serait entièrement gratuite. C’est que, dans le temps, beaucoup de jeunes africains n’avaient pas de carte bancaire ou la possibilité de faire des achats en ligne. Or, beaucoup suivent mon parcours depuis plus de 10 ans. J’ai voulu les remercier, et c’est ma façon de le faire. Je tiens donc ma promesse aujourd'hui, et ça me fait plaisir.

Volun Corp : La version stream sera-t-elle, elle aussi, gratuite ?

Sir Demos : Non. Elle, elle sera payante. Elle permettra aux personnes qui en ont envie, d’acheter le projet afin de me soutenir.

Volun Corp : Si tu devais donner 3 raisons d’écouter 20XX, lesquelles serait-ce ?

Sir Demos : À mon avis, je manquerais d’objectivité, s’il me faut répondre à cette question. Je laisse le soin au public de découvrir le projet. Je sais qu’il comporte beaucoup de bonnes surprises, parce que c’est la mixtape à écouter. Ce que j'attends, c'est que les auditeurs se manifestent massivement, et qu'ils répondent d'eux-mêmes à cette question, quand ils l'auront téléchargé ou acheté.

Volun Corp : On a fait le tour du projet. Un mot de fin ?

Sir Demos : Merci à l'équipe Volun Corp et à tous les supporters de musique urbaine. La machine est lancée, il faut que chacun participe pour la faire avancer. Comme ça, on ira tous très loin. Rdv sur ma page Facebook et sur mon site Internet à partir du 11 Novembre, et portez-vous bien !



Lu 435 fois
  



Aucun commentaires

Poster un commentaire

Nom *
Email *
Commentaire *

DANS LA MEME CATEGORIE


Voluncorp © 2011-2018. Tous Droits Réservé
Powered by The Ring Concept
0:00
0:00