"No time" : la métamorphose de Lary Shine que vous auriez tôt de ne pas écouter

Après une brève absence, certainement pour muscler son style, Lary Shine revient complètement métamorphosée. Et ce n'est pas pour déplaire. Loin de l'ambiance torride de "Mon pistolet", elle renouvelle son style en proposant « quelque chose de différent ».

Inutile de comparer Lary Shine de "Mon pistolet" à Lary Shine de "No time", car entre-temps, l'artiste a muri et corsé son écriture pour la porter vers la perfection. Prouvant qu'elle est polyvalente et peut voguer entre les registres, l'artiste de Méko Prod déploie de plus en plus son riche univers musical dans lequel elle nous invite à voyager.

Dans "No time", le temps n'est ni à la provocation ni aux déclarations sensuelles. Il s'agit plutôt de labeur, de travail et de récompense, le tout sur un fond musical dansant. Musique consciente, dira-t-on ; consciente et dansante pourquoi pas.