Comment "Je m’en fous" marque l’originalité de Chaarlity

Alors que s’approche à grands pas la date de sortie de son premier album, Chaarlity ouvre de nouvelles portes son univers musical. Et il nous y invite. Moins intimiste que ‘’Mon heure’’, ‘’Je m’en fous’’ n’en est pas moins intéressant. Au contraire, c’est une belle ouverture du chanteur sur le style rumba. Car, oui, l’artiste y fait de la rumba. Enfin, en partie.

Quoi qu’il en soit, en écoutant le contenu de ‘’Je m’en fous’’, on a une double impression. La première, c’est celle de découvrir un nouvel aspect de l’art pluriel de Chaarlity. Cela conforte dans l’idée que son premier album sera riche en couleurs, sans perdre son esthétique musicale. La seconde impression que l’on a avec ce projet, c’est sa proximité avec ‘’C’est nous’’.

Certes, dans la forme et le message conduit, on relève des différences. Pour autant, ‘’Je m’en fous’’ a des points de similarité avec ‘’C’est nous’’. Bien sûr que c’est bénéfique. C’est une preuve évidente que Chaarlity construit une trame entre ses sorties. On s’accorde alors à dire que si ces projets doivent figurer sur ‘’Racine’’, l’album annoncé, on aura droit à une cohérence sur fond d’originalité et de techniques vocales.