13 février 2021 : l'incroyable concert de Singuila au Bénin

13 février 2021. Canal Olympia. Monde sur l'esplanade. Monde sur le podium. Pour une foule de Béninois venus des quatre coins de Cotonou et environs, Singuila et des artistes locaux ont réalisé un énorme concert sous l'œil averti des nombreux agents de sécurité retenus pour l'occasion. La musique distillée dans les énormes sorties audio de Canal Olympia annonçait les couleurs : la soirée serait belle, et elle l'a été.

Retour sur cet événement.
D'abord, la conférence de presse
Le bal a commencé par la conférence de presse donnée le 12 février 2021. Ce moment a en réalité été une double occasion pour Singuila.
Sur fond de préparation du concert qui serait donné le lendemain, il est revenu sur son nouvel album. Un album aux couleurs cosmopolites nées d'une recherche méticuleuse sur les rythmes africains. Une belle balade musicale avec, outre la voix de Singuila, celle de Fally Ipupa, de Didi B, de Charlotte Diapanda, et de plusieurs autres célébrités de la musique africaine.
À propos du concert, Singuila avait expliqué que des mesures strictes ont été prises pour assurer, non seulement la sécurité des participants, mais aussi leur bien-être, dans un contexte sanitaire relativement difficile.

Le concert de Singuila, la désinfection


Pour faciliter l'accès au Canal Olympia, qui devait abriter le concert, deux entrées ont été aménagées. Elles étaient strictement contrôlées et surtout majestueusement entretenues. En effet, le Groupe Empire a sollicité l'accompagnement de SOTIG Internationale pour mesurer la température de chaque participant, dans le but de réduire les risques de contamination à la Covid-19. Outre le contrôle de température, des agents étaient mobilisés à l'entrée pour rappeler à tout entrant l'importance des gestes barrières. Des vies étaient en jeu…

La première partie : les invités
L'événement a réellement démarré avec l'intervention des premiers artistes invités sur le podium. Faisant preuve de dextérité et usant de toutes les techniques possibles dans leur répertoire, chacun d'eux s'est fait plaisir en essayant du mieux possible « d'allumer » le public dont l'effectif ne cessait d'augmenter de minute en minute.
De Bobo Wê à DJ Pamchito, en passant par T-Gang, First King et Ahouignan, le régal des oreilles et des yeux était au rendez-vous. En plus de reprendre en chœur les lyrics de certaines chansons, des participants esquissaient des pas de danse. D'autres, entraînés par le mouvement, dansaient aussi… encore plus fort que ceux du premier groupe. À chacun son style.

Deuxième partie : la confirmation
Pour la deuxième partie de la soirée, des artistes dont la notoriété ne laisse planer aucun doute étaient de la partie. C'est le cas de Tôgbè Yéton, qui a été spécialement invité sur l'événement par Singuila. Ses morceaux ont embrasé la foule qui, pendant un temps, n’a eu d’yeux que pour lui. Tôgbè Yéton était dans son élément, dans son environnement.
À son tour, Sessimè a augmenté d'un cran la pression en réchauffant la salle avec son répertoire de chansons connues. Entre autres, elle a proposé "Toi & Moi", qu'elle a d'ailleurs chanté en étant accompagnée de Nikanor. L'amour dans l'air, les deux artistes filaient la parfaite symbiose sur le podium. Pour leur part, Zeynab et Fanicko, représentants du label Blue Diamond, ont apporté leur grain de magie à la cérémonie en attendant l'arrivée de Singuila. Leur prestation appréciée par le public a scellé le déroulement de la soirée : tout était fait sur mesure.

Troisième partie : Singuila entre en scène
Tout le monde s'est rassemblé pour lui, pour le voir, pour l'écouter et pour « vivre l’amour avec lui ». Avec une allure fière, une démarche de connaisseur et une agilité sur le podium, Singuila a déroulé des classiques de son catalogue musical. Il a d'abord eu droit à une multitude de bonnes vibrations émises par le public resté debout pour l'accueillir.
De toute évidence, le concert qui a eu lieu au Canal Olympia reste une belle réussite. Gérée de A à Z, dans les moindres détails par les différentes équipes, elle n'a souffert d'aucun incident ou accident. Tout est bien qui finit bien. Que de beaux souvenirs à retenir de la journée du 13 février 2021 !